BlogEt si ?

Et si… on fabriquait un turban façon années 40 ?

Il n’y a pas longtemps, j’ai rentré dans un lot (merci Rémy) un petit turban années 40. Une superbe forme mais une vie bien marquée.
 
Pour ceux qui se posent la question, le truc flou derrière c’est un chat !
Dans ma folie de bricolage, en attendant qu’une pièce en cours sèche suite à un collage, ça m’a prit comme une envie de pisser, j’ai décidé de voir comment été fait le turban. Alors j’ai démonté un peu le bas pour faire une autopsie. Verdict, l’intérieur est en toile de tapissier, en deux morceaux. La partie extérieure est placé en premier puis ensuite la finition de l’intérieur.

La naissance d’une structure.


Toile de tapissier… Bin tient, j’en ai rentré la veille au matin. Par contre, ce n’est pas en grande pièce, mais en bande. Aller, on va sortir la tête en polystyrène et on va tenter quelque chose.
Alors d’après certains magazines anciens, ils confectionnaient une espèce de 8 en toile un peu rigide qu’ils recouvraient ensuite de tissus.
 
Une seule bande en forme de 8 (parce que cela se croise)


Ma première crainte à cet instant c’était de pouvoir avoir quelque chose de rigide avec la toile. Plutôt souple à la base, cela me paraissait relativement compromis. J’ai fait un premier 8, j’ai piqué avec des épingles pour la mise en forme et à ma grande surprise, et bien cela tient ! Et plutôt bien. Je le décroche, le met sur ma tête pour voir. Et là, pas assez bas à l’arrière de la tête. Donc je décide de rajouter un pièce de toile en bas. Effectivement ça a rallongé mais cela a soulevé un autre soucis, le haut n’était pas assez large.

A ce point, je démonte tout et recommence en faisant une chose qui s’est avéré important, j’ai tracé des marques avec une craie tailleur sur ma tête de travail.
 
 
Je n’ai pas démarré de nouveau avec un 8 mais en créant le tour de tête et en essayant. A partir de là j’ai remonté un 8 à mettre en forme et comblé les vides avec d’autres pièces.
Une fois tout bien épinglé, essayé et validé, il a fallut coudre l’ensemble… A la main !
 
J’ai piqué en suivant les bandes et en croisant les coutures afin d’avoir tout de même quelque chose de solide. Aprés cette étape j’ai souhaité faire un dessus plat. Alors j’ai decoupé un rectangle avec des bord arrondis pour le réalisé. J’ai commençait à le coudre à la main mais les fibres de la toile ont commençait à aller dans tous les sens. J’ai retourné le turban comme un gant de toilette et je suis alors passé à la machine à coudre.
 
L’envers du décors
 
Une fois remit dans le bon sens !

Je fais quoi maintenant ?

A partir de là, et bien, comment dire. Je ne savais pas trop quoi faire après. Faut l’avouer, je n’y avait pas du tout penser. Alors petit tour sur internet, voir les turbans d’époque et ceux des blogeuses que j’affectionne.
http://leconderetro.fr/comment-faire-un-turban-1940s/
https://fr.pinterest.com/arlettemodiste/chapeaux-arlette-vilard/
http://tuttifruttivintage.blogspot.fr/
 
 
 
J’y vois un peu de tout niveau forme, motifs, matières… Faut dire que certains sont même fait en rafia, en paille tressé ou en papier.
CF ; deux superbes ouvrages sur la mode de restrictions.
 
 

Etape suivante, l’habillage.

On ouvre la valise à tissus et sous les cotons unis et les restes de tissus de chemisiers se trouve une jupe plissée grise à grands carreaux qui traînait depuis un moment. Bon, vas t il y avoir assez de longueur. Petit test, j’ouvre la toile à plat et dépose la structure dessus et repli sur le devant le tissus carreauté. Bonne nouvelle, j’ai de la marge.
J’épingle le tissu comme je pense l’obtenir par la suite.

Moment de réflexion. Pour que la première couture ne se voit pas, je fais comment ?
Pour détailler et que cela puisse vous aider. J’ai mit en place le tissus au niveau de l’ouverture pour la tête, j’ai préparé mes plis et mit en place mes épingles de manière a ce je puisse passer l’aiguille, depuis l’intérieur du turban, vers l’extérieur, en commençant par piquer le tissus.

En somme, je fais la couture intérieur puisque celle ci sera ensuite recouvert par une doublure. Je fais en sorte qu’à l’extérieur, peu de coutures soient visibles.
 
 
ce que l’on voit de l’extérieur du turban. Qui sera ensuite recouvert par le tissu.

Etape suivante, et la plus marrante au finale. Mettre en forme le tissus, faire les plis, les décorations et piquer.


Pour le coup, j’ai changé de fil et d’aiguille, j’ai prit un gris proche de la couleur du tissu afin que cela se voit le moins possible, même si je fais un maximum de coutures discrètes.
 
 
J’ai fait la majorité des coutures à l’arrière du turban, afin qu’il n’y en ai pas à l’arrière.
J’ai eu pas mal de tissus en trop sur le dessus, qui allait poser problème pour le cacher à l’arrière. Alors j’ai découpé le trop plein afin d’éviter une sur-épaisseur quand je rabattrais l’arrière.
 

Etape délicate, faire une finition intérieur.

Alors là, j’ai mit de côté le turban, j’ai prit ma chute de tissus que j’avais découpé comme une barbare et je l’ai posé sur ma tête pour lui donné une forme de bonnet. Je l’ai cousu à la machine à coudre (oui, j’ai eu la flemme pour cette étape).
J’ai prit mon espèce de bonnet que j’ai placé à l’intérieur du turban, mit deux trois aiguilles pour le maintenir et j’ai fait l’étape finale de la couture (presque) invisible.
 
 
 
Et TA TADAM
 
 
 
En tout, j’ai du y mettre 5h pour le faire. En comptant mes tests et mes recherches en cours de route.

Dans les choses que j’ai retenue :
  • faire les marquages sur une tête avec ses mensurations pour être bien certaine de ce que l’on fait. Et marquer aussi le milieu de la tête.
  • La toile de tapissier, une fois cousu, elle reste souple pour la travailler et mais elle tient très bien droit toute seule, sans aucun traitement particulier. Aucun produits supplémentaire.
  • L’idéal pour l’habillage, prendre un tissus que vous avez déjà utilisé pour une veste ou une jupe afin de l’accorder. Un truc que je n’ai pas fait finalement. Ce sera je pense un petit regret sur cet atelier.
 
Bonne couture à toutes et tous.
Une envie de partager ?
error0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *