BlogDocumentaire

L’hygiène et l’archéocompatibilité.

Se pointer avec sa brosse à dent Signal, son tube Colgate, son Myr vaisselle, sa gratounette Spontex, son shampooing Saint-Algue dans leur conditionnement en plastique moderne, dans des sorties retros, c’est pas vraiment joli. Les transvaser dans des conditionnements anciens afin de les camoufler, c’est génial.
 
Et si l’on allait plus loin que d’habiller nos produits usuels ?
Et si on les fabriquait ? Cela vous dirait ?
 
Pour cela, il suffit d’allier cuisine et bon plan écologique et à long terme ; bon plan économique. A l’heure actuelle, j’ai pu fabriquer mon dentifrice et mon baume à lèvre, j’ai tricoté une éponge lavable et pour le déo, c’est une préparation de poudre et d’huiles essentielles.

0 – Précautions

Attentions aux allergies potentielles que vous pourrez avoir avec les huiles essentielles. Testez les avant sur votre bras. Faites attention également à vous protéger lors de la manipulation de certains produits. Notamment pour le produit vaisselle.

1 – Dentifrice solide

Ingrédients :
  • 5g d’huile de noix de coco
  • 5g d’argile verte surfine
  • 15g de carbonate de calcium
  • 10g de SCI ( sodium cocoyl iséthionate)
  • 10 gttes d’huile essentielle de Menthe Poivrée
  • 10 gttes d’huile essentielle de Citron
Suivez la recette expliquée dans cette vidéo youtube. Personnellement, j’ai mit plus de SCI (pour que cela mousse). J’ai mit la préparation dans un contenant ancien chiné en brocante, que j’ai fait bouillir afin de le dé-infecter.
 
Dentifrice solide. Humidifiez votre brosse à dent et frotter sur le dentifrice, cela va mousser.
 

2 – Déodorant poudre

Ingrédients :
  • 3 cuillères à soupe d’argile blanche ultraventilée et donc très fine
  • 1 cuillère à café de bicarbonate de soude alimentaire
  • 10 gouttes d’essence de pamplemousse
  • 10 gouttes d’huile essentielle de lemongrass
Mélangez les poudre entre elles puis incorporer les huiles essentielles. Et voilà, c’est prêt. Attention, c’est très volatile. J’ai mit ma poudre dans une boite de bonbons. Manque un petit filet circulaire afin d’éviter d’en mettre plein partout.
 
déodorant en poudre
 
 

3 – le Cake Vaisselle

  • 200 gr de SCS (cocosulfate)
  • 50 gr de SCI
  • 10 gr d’eau minérale.
  • 10 gr de vinaigre blanc.
  • 10 gr de jus de citron.
  • 15 gouttes d’huile essentielle de votre choix (perso j’ai mit pamplemousse car j’adore l’agrume, et non pour de quelconque propriétés)
Faire fondre tous les ingrédients au bain-marie, excepté l’huile essentielle. Remuer jusqu’à ce que cela devienne une pâte homogène, sans granulé (du au SCI et au SCS). Une fois bien mélangé, ajouter l’huile essentielle à froid, mettre dans le contenant et le placer 30 minutes au réfrigérateur. Et c’est prêt

Certain les places dans des moules en silicone pour en faire des galets.
Sinon, idée que je garde pour dans 4-5 mois, quand j’aurais terminé mon cake, c’est de le faire en forme de galet à suspendre. Comme ceci :
Idée de packaging pour le cake vaisselle.
Note sur le cake : Maintenant cela fait longtemps que je l’utilise. Ce produit est génial, il s’utilise pour tout nettoyer. Robinetterie notamment, les tables, mais aussi comme détachant pour le linge. Vous tâchez un vêtement, chiffon, produit, petit lavage sur zone, on laisse tremper 1h, puis machine, et hop (suivant les textiles)

4- Baume à lèvres

Bin oui, quand on passe son temps à l’air livre, on en prend un coup aux lèvres.
Ingrédients :
  • 1 cuillère à café de beurre de cacao ou, à défaut, de karité
  • 1 cuillère à café d’huile végétale d’Argan, d’Amande douce ou de Noisette
  • ½ cuillère à café de cire d’abeille (quelques paillettes)
  • 1 grosse goutte de miel liquide
Faire fondre les ingrédients au bain-marie, placer le liquide dans votre contenant et laisser au frais 30 min minimum.

5-Le shampooing !

Alors, perso, je suis passé au shampooing solide. Il a énormément d’avantages. Sa durée d’utilisation est plus longue que celle d’un shampooing bouteilles. Il ne s’ouvre pas dans votre sac de voyage. Le prix d’achat est le même que pour un shampooing classique pour une utilisation plus longue. Et il prend beaucoup moins de place !

Pour l’histoire, c’est ici : https://www.facebook.com/notes/rubriqutrouvailles/au-fil-du-cheveu-pardon-du-temps-non-le-temps-au-fil-des-cheveux-/537382879789597/

On peut en acheter dans le commerce ou le fabriquer soit-même. Oui, oui . 15min de préparation, 48h de séchage environs.

Pour les recettes : https://naturellementlyla.com/le-shampoing-parfait-adapte-a-chaque-type-de-cheveux/
Cela fait un an et demi que je le fabrique moi-même le shampooing maintenant. J’ai adapté la recette petit à petit suivant les effets que cela produisait sur mon cuir chevelu et sur ma masse capillaire. J’ai presque ma recette parfaite. (comme je vous écris plus haut, l’utilisation est longue et ducoup refaire des tests de shampooing est plus éloigné)
Notes qui peuvent servir : vérifiez les types d’huile, certaines sont plus ou moins riche que d’autres et rendent ducoup le cheveux gras.
Vous pouvez trouver de la Kératine végétale, sous forme de poudre, j’en ai ajouté à ma recette pour re-nourrir le cheveux.
_______________________________________________________________
Il existe pas mal de recette sur internet et youtube qui reprennent les méthodes de nos grands mères, qui sont liées au ”zero-déchets” ou au “slow-cosmétique”. Il existe un très bon livre qui s’appel “les épluchures” qui traite de la récupération des épluchures dans la cuisine, mais aussi dans les produits d’entretiens, les cosmétiques ou des choses usuelles comme la teinture…
J’espère que ces quelques recettes vous serviront.

0 – Aparté ustensile

Pour les éponges, il existe une éponge lavable à faire soi-même, du nom de “tawashi”. Elle se fabrique au tricot ou au crochet. Un conseil, fabriquez en plusieurs, pour faire tourner lors des gros gros nettoyages.
La mienne, je l’ai tricoté en gros fil de coton. Assez pratique, mais il faut tout de même la faire passer au lavage après une corvée. Ducoup, je n’en ai pas assez. Il m’en faut une ou deux supplémentaires. Le coton a cet avantage que je peux la faire bouillir sans trop de difficulté. Il est quand même à noter qu’une brosse à récurer la vaisselle est aussi un outil complémentaire qui s’avère finalement indispensable pour éviter de pourrir une éponge dans les 5 premières minutes d’utilisation.
 
Ma tawashi en coton
Mise à jour du 6 novembre 2018 : Alors, la Tawashi, ça s’encrasse vite. Par contre, j’ai découvert une autre solution, et qui peut remplacer les gratounettes : le filet de pêche ! Mit en boule, les petits noeuds sont très efficaces pour les dépôts récalcitrants.

J’ai également prit le pli de l’utilisation des brosses plutôt que de l’éponge. En plus d’être bon marché, c’est aussi recyclable. Les têtes des brosses à manches sont remplaçables. Et la durée d’utilisation est beaucoup plus longue que pour une éponge classique.
 
https://www.greenweez.com/eponge-vaisselle-c3472
 
Pensez également aux brosses à dents en bois et aux peignes en os, pour un effet boeuf
 
Bonne popote !
Une envie de partager ?
error0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *